À bras-le-corps
Dimitri Chamblas et Boris Charmatz

07.03.202219h
08.03.202219h

En 1993, Boris Charmatz et Dimitri Chamblas, mus par la volonté de s’éloigner de leurs études académiques de danse et d’éprouver les limites, signent avec À bras-le-corps, une chorégraphie de la fatigue. Trente ans après sa création, à l’heure du burnout généralisé, ce corps-à-corps n’a jamais été d’une aussi criante actualité.

À bras-le-corps était d’abord le laboratoire de deux jeunes danseurs tout juste sortis du conservatoire : Boris Charmatz et Dimitri Chamblas. Tous deux dépliaient une exploration de l’épuisement dans un espace intime, au plus près du public. Sur une scène délimitée par des chaises, les moindres détails sont visibles, aucune échappatoire n’est possible : la friction des peaux, le son des chutes, les souffles, la chaleur et la force de deux corps qui s’affrontent, rampent, se soutiennent.
Avec le temps, À bras-le-corps s’est parfois allégée de ses intentions premières, mais n’a jamais cessé d’être remise en jeu, sa trame stricte se faisant le réceptacle de toutes les nouvelles expériences des interprètes qui l’ont créée. Quelques trente ans après, alors que la pièce est entrée au répertoire du Ballet de l’Opéra de Paris, À bras-le-corps continue d’exposer avec émotion ce passé sans cesse recomposé.

Interprétation : Dimitri Chamblas et Boris Charmatz
Lumières : Yves Godin
Musique : Paganini Caprices nº 1, 10 et 16, Itzhak Perlman (violon) ; Emi Classics CDC 7 471 71 2

Production et diffusion : [terrain]
Une production edna (1993)
Coproduction : Villa Gillet/Lyon

24.05.202220h

Le Quai, T400

03.06.202220h
04.06.202217h

En extérieur