Le travail de Noé Soulier explore la chorégraphie et la danse à travers des dispositifs multiples.
La série de pièces chorégraphiques incluant Removing, Faits et gestes, Second Quartet pour la compagnie L.A. Dance Project ou Les Vagues, tentent d’activer la mémoire corporelle des spectateurs avec des mouvements qui visent des objets ou des événements absents et qui suggèrent par la même plus qu’ils ne montrent. Dans des projets comme le livre Actions, mouvements et gestes ou la performance Mouvement sur mouvement, il analyse et décrit différentes manières de concevoir le mouvement qui visent à démultiplier l’expérience du corps. L’exposition chorégraphiée Performing Art, créée au Centre Pompidou, renverse quant à elle la position habituelle de la danse dans l’espace du musée en chorégraphiant l’installation d’une sélection d’œuvres de la collection par des accrocheurs professionnels sur scène.

Né à Paris en 1987, Noé Soulier a étudié au CNSMD de Paris, à l’École Nationale de Ballet du Canada, et à PARTS — Bruxelles. Il a obtenu un master en philosophie à l’Université de la Sorbonne (Paris IV) et participé au programme de résidence du Palais de Tokyo : Le Pavillon. En 2010, il est lauréat du premier prix du concours Danse Élargie, organisé par le Théâtre de la Ville et le Musée de la Danse.

En juillet 2020, il prend la direction du Centre national de danse contemporaine d’Angers.