Auditions 2018 - Promotion 2018-2021

L'École Supérieure du CNDC propose une formation d'interprète chorégraphique sur trois ans en partenariat avec l'Université d'Angers, permettant l'obtention du Diplôme national supérieur de danseur (DNSPD créé en 2008 par le Ministère de la Culture), associé à une Licence parcours Arts du spectacle/danse, domaine Sciences sociales et humaines, spécialité droit, économie et gestion.
The CNDC École Supérieure, part of the “Centre National de Danse Contemporaine” (National Center for Dance, or CNDC), in partnership with the University of Angers, offers a three-year program leading to a Higher National Diploma in Dance (“Diplôme national supérieur de danseur”, DNSPD) set up by the Ministry of Culture in 2008), coupled with a Bachelor's Degree in Performing Arts/Dance at the University's faculty of Arts, Humanities and Social Sciences (majoring in law, economics and business administration).

L’audition est ouverte aux danseurs nationaux et internationaux.
Auditions to the school are open to French and international dancers.

Les inscriptions pour les auditions 2018 sont désormais closes
Registrations for the 2018 auditions are now closed

Les prochaines auditions auront lieux en 2020.
Auditions for the following intake will be held in 2020.

 

 


 
Soutenez les artistes de demain



L’ÉCOLE SUPÉRIEURE DU CENTRE NATIONAL DE DANSE CONTEMPORAINE

Depuis 1978, l’École du Centre national de danse contemporaine d’Angers, ouverte par le chorégraphe américain Alwin Nikolais, a considérablement évolué tout en jouant un rôle majeur dans l’émergence de la Nouvelle danse française. Parmi ses anciens étudiants, on compte de brillants chorégraphes comme Angelin Preljocaj, Philippe Decouflé et Mathilde Monnier.

UNE FORMATION D’EXCEPTION

Depuis 2011, l’École du CNDC délivre le Diplôme national supérieur professionnel de danseur (DNSPD). Les étudiants préparent aussi une licence portée conjointement avec l’Université d’Angers. Le CNDC propose un programme pédagogique qui répond aux exigences et aux attentes professionnelles actuelles en Europe. Il consiste dans l’apprentissage croisé de techniques issues de la danse moderne et contemporaine dont notamment les travaux des chorégraphes américains tels Merce Cunningham, Martha Graham, Trisha Brown, Alwin Nikolaïs, tout autant que ceux d’artistes européens comme Anne Teresa De Keersmaeker, Jean-Claude Gallotta, Shlomi Tuizer ou Cédric Andrieux. Sa priorité ? Faciliter l’insertion professionnelle des étudiants en les préparant à une carrière évolutive durant laquelle il leur sera possible de s’affirmer en tant qu’artistes confirmés ou acteurs du monde chorégraphique.

Pour en savoir plus sur l'École supérieure du CNDC



Lire la suite...