Michel Reilhac - Résidences

Sous la direction de Michel Reilhac, nous pouvons distinguer au CNDC deux sortes de résidences.

 

Le CNDC accompagne, d’une part, la création artistique par ce que l’on peut nommer «  les quartiers d’été » puis « les quartiers libres » à partir de la direction de Joëlle Bouvier et Régis Obadia. Ces « quartiers » créés sous l’impulsion de Michel Reilhac en 1984 permettent d’accompagner les compagnies par la mise à disposition l’été des locaux de l’école désertés. La seule contrepartie de ce prêt est la présentation au public par les artistes d’étapes de travail.

 

Dans une démarche de production artistique, et aussi à partir de la direction de Michel Reilhac et ce, jusqu’à nos jours, le CNDC s’implique dans l’accueil de longues résidences de créations pour des pièces sur lesquelles il s’engage en tant que coproducteur. Cette politique permet au CNDC de s’insérer au cœur de la création chorégraphique contemporaine.