Cours de Philippe Cohen

 

[intégrale]


De 1988 à 1989, alors que Nadia Croquet prend la direction du Centre national de danse contemporaine, CNDC d’Angers, Philippe Cohen y est appelé, pour assurer la direction pédagogique de l’Ecole nationale supérieure de danse. Philippe Cohen s’est lui-même formé à l’école Rosella Hightower de Cannes, a été un interprète de Gigi Caciuleanu, de style plutôt néo-classique, puis de Dominique Bagouet, avant de devenir maître de ballet du Jeune Ballet de France, organisation de tournées diffusant des programmes qui laissent place à l’innovation chorégraphique.
Au CNDC, il instaure le principe d’un cours quotidien de technique classique, par lequel commence la journée, et qu’il donne le plus souvent lui-même, comme sur l’extrait visible ici. De cette technique, il vante la « justesse organique, musculaire, osseuse » et encore le goût de « l’effort, du dépassement de soi avec l’objectif de façonner son corps » que ne lui semblent guère partager un trop grand nombre de  danseurs contemporains. C’est dire que, du point de vue institutionnel au moins, les frontières peuvent se faire poreuses entre l’héritage des usages de la danse classique et les pratiques de transmission en danse contemporaine.
Philippe Cohen prendra peu après la responsabilité du département danse du Conservatoire national supérieur de Lyon, qui est en train d’être créé. Cela non sans estimer qu’un cadre de conservatoire ne pouvait que mieux correspondre à ses propres options pédagogiques.


enregistré en 1989 à Angers

enseignant Philippe Cohen

étudiants du CNDC promotion 1986-1987 deuxième année Solange Albert,  Alfred Alerte, Marion Ballester, Séverine Bost, Christine Charles, Olga De Soto, Gilles Grillo, Régis Huvier, Marion Levy, Marito Olsson Forsberg, Marie Cécile Polya Somogyi, Dominique Porte, Isabelle Rodiac, Mathieu Schuller

production CNDC Angers