Mort de rire / création 1987

 

[intégrale]

 

Mathilde Monnier et Jean-François Duroure font connaissance à Angers au  début des années 80, interprètes au sein de la compagnie que la chorégraphe américaine Viola Farber y avait implantée. Mathilde Monnier demeure porteuse de l’héritage post-cunninghamien, quand Jean-François Duroure, partant rejoindre Pina Bausch, se frotte à une option expressionniste bien opposée. Tous deux sont dits ˝couple de l’année˝ quand ils reviennent à Angers en 1987, comme directeurs de leur propre compagnie, cette fois invités en résidence pour créer la pièce Mort de rire.

 

Dans la foulée d’Extasis et Pudique acide, cette pièce pour six interprètes assume une théâtralité qui devient caractéristique de la nouvelle esthétique chorégraphique française. Tout autant elle assume aussi les rudesses d’une composition hachée, entre apparitions, disparitions et actions énigmatiques. Elle défie encore une thématique ardue, hantée par la mort. Il faut évoquer par ailleurs le temps de compagnonnage de ces chorégraphes avec François Verret pour cerner les caractéristiques d’une danse qui n’a pas peur d’accentuer sa forme, ses éclats, voire ses effets, mais assume pour autant un âpre engagement autofictionnel de l’artiste comme propre sujet.

 

 

création, le 10 avril 1987 au Théâtre municipal d'Angers

 

chorégraphie Jean-François Duroure, Mathilde Monnier

 

interprétation Corinne Baudelot, Fabrice Dasse, Herman Diephuis, Joël Luecht, Eléna Majnoni, Mathilde Monnier, Loïc Touzé

 

réalisation Luc Riolon et Jacques Keruhel

 

bande sonore Christophe Séchet