Cinq pour dix / création 1981


[intégrale]

 

Viola Farber succède à Alwin Nikolais à la tête du Centre national de danse contemporaine (CNDC) d’Angers à l’automne 1981. Outre la direction de l’Ecole supérieure de l’établissement, l’espoir de la chorégraphe américaine est de construire une véritable compagnie en Europe. Celle-ci comprend dix membres : quatre Américains qui l’ont accompagnée, et six Français nouvellement auditionnés. Travaillant d’arrache-pied, elle est en mesure de présenter un programme de quatre pièces à peine deux mois après son arrivée.

 

Passionnée de musique, Viola Farber y puise le lyrisme enjoué de nombre de ses pièces, comme ici Cinq pour dix, composée avec la complicité du jazzman Michel Portal. A l’exception de cet aspect, Cinq pour dix laisse percevoir ce que son écriture du mouvement doit à l’ancienne période où elle fut une interprète célébrée de Merce Cunningham (1953-1965) : déplacements déterminés, confinant à la course, sur des trajectoires ouvrant l’amplitude de l’espace. Distribution du mouvement à partir d’un buste aérien et très tenu, quoique disposé à une grande variation directionnelle. Ouverture du haut du torse, en frontal,  pour un dégagement exclamatoire des membres supérieurs.

 

 

enregistré à Angers, au théâtre Beaurepaire

 

chorégraphie Viola Farber

 

interprétation Michael Cichetti, Didier Deschamps, Robert Foltz, Anne Koren, Chantal De Launay, Joël Luecht, Nadège Macleay, Mathilde Monnier, Sylvain Richard

 

répétiteurs Robert Foltz, Anne Koren (assistante)

 

musique Michel Portal interprétation Michel Portal, Henri Texier

 

lumières Claude Noël

 

costumes François Garotte, Mine Barral-Vergez

 

réalisation et production CNDC Angers