Lecture-démonstration

 

[intégrale]

 

A la tête du Centre national de danse contemporaine (CNDC) d’Angers de1978 à 1981, Alwin Nikolais tient ses stagiaires au plus près d’une recherche expérimentale, en laboratoire, loin du brillant de la scène. Mais la Ville d’Angers s’est résolument engagée dans ce projet. Elle tient à ce que la population découvre ce travail. Les conférences-démonstration satisfont cette curiosité.

 

On y voit comment les stagiaires français trouvent, dans l’enseignement du maître américain, des outils de construction de leur propre mouvement. Auprès des grands chorégraphes américains, on recherchait avant tout un apport de technique, jugée défaillante dans l’Hexagone. Mais avec Alwin Nikolais, la technique ne trouve son sens que dans sa visée philosophique. Celle-ci tourne le dos à l’expression des egos.

 

S’y substitue l’abstraction d’une relation au monde où le corps répond à des principes de mise en forme (shape), de production de l’espace et du temps, et d’attention au motion (flux du mouvement intérieur chargé d’intention). La désignation explicite de ces paramètres, et leur combinaison à l’infini convainquent les jeunes artistes de l’Hexagone qu’ils accèdent par là à une clarification émancipatrice de leurs gestes.

 

 

enregistré le 13 février 1981
 dans les studios du CNDC boulevard Henri-Arnauld

 

master-teacher Michael Ballard


danseurs-stagiaires du CNDC Brigitte Asselineau, Christian Bourigault, Isabelle Destoop, Denis Detournay, Yves Le Guen, Luc Lenoir, Myriam Hervé-Gill, Isabelle Job, Santha Leng, Jean-Michel Napias, Xavier Timel

 

production CNDC Angers