Odile Duboc, Alban Richard

Una Noche de Boleros

3 Boléros © Christiane Robin

11 ET 12 JUIN | 20:30 | T900 | Le Quai - Angers

« Ainsi le Boléro de Ravel (...) renaît mille et une fois de ses cendres jusqu’à la modulation finale ; mais l’hypnose, puis le vertige que cette monotonie provoque tiennent à la progression magique du mouvement stationnaire. (…) C’est ce qui rend fascinante l’immobilité obsessionnelle du Boléro… » Vladimir Jankélévitch

De l’aveu même d’Odile Duboc, elle releva dans cette citation de Vladimir Jankélévitch, les mots qui formulaient clairement son désir personnel et spontané de chorégraphe : le vertige et la progression magique du mouvement stationnaire. Elle composera alors non pas un, ni deux mais trois boléros. Le premier boléro, confié à une dizaine de danseurs, ne suivra pas la proposition de crescendo du compositeur mais davantage la sensation d’accumulation progressive des danseurs sur le plateau comme des musiciens dans l’orchestre. C’est cette première pièce qui sera transmise aux étudiants du CNDC. En réponse à ce Boléro d’Odile Duboc, la création d’Alban Richard prendra sa source dans l’album ReComposed, Vol.3 de Carl Craig & Moritz von Oswald. Cet album pirate et remixe des éléments rythmiques et mélodiques du Boléro de Maurice Ravel pour en faire une piste continue de cinq sections (une introduction et quatre mouvements). Carl Graig et Moritz von Oswald sont des musiciens dits de musique électronique. Ils revisitent l’oeuvre de Ravel en la décontextualisant et en lui ôtant ses caractères « folkloriques » et dramatiques. Mais ils gardent l’obsession d’une dépense physique, celle qui sert aux corps pour s’extasier et faire communauté, notamment dans les clubs ou les rave party.

 

 

CHORÉGRAPHIE ODILE DUBOC, ALBAN RICHARD. LUMIÈRE FRANÇOISE MICHEL. MUSIQUE MAURICE RAVEL, CARL CRAIG & MORITZ VON OSWALD. ASSISTANT CHORÉGRAPHIQUE MAX FOSSATI. INTERPRÈTES ÉTUDIANTS DU CNDC D’ANGERS.

PRODUCTION CNDC ANGERS