Amala Dianor

Man rec création

Amala Dianor

Man rec signifie « seulement moi » en wolof, langue la plus parlée au Sénégal dont est originaire Amala Dianor. Cette nouvelle création, chorégraphiée et interprétée par Amala Dianor propose un dialogue entre ses origines multiples, des danses urbaines à la danse contemporaine en passant par les danses africaines, qu’il conjugue au singulier.

 

Mon parcours est multiple, il débute par la danse urbaine et se poursuit dans les danses contemporaines, africaines et néo-classiques.

 

Ce solo est un bilan de ces expériences d’interprète, de jeune chorégraphe et un moyen de me confronter à moi même, sans le soutien d’un partenaire, d’un groupe ou d’un chorégraphe. Man rec prend pour point de départ la nature complexe de l’individu. Tel un oignon qu’on épluche, j’y enlève les couches multiples qui conditionnent et enferment la personne, l’interprète, moi.

La pièce questionne l’identité, le rapport à l’autre et à la société. « Nègre je suis et Nègre je resterai ». Cette citation est extraite d’un texte d’Aimé Césaire à son ami Léopold Sédar Senghor. Dans cet échange entre Senghor et Césaire, ce dernier dit : « Tu vois Léopold, le monde est ce qu’il est, tu t’habilles, tu mets ton costume, tu vas au salon, etc. Mes hommages, Madame. Mais où est le Nègre dans tout ça ? Le Nègre n’y est pas. Tu l’as en toi, pourtant. Creuse encore plus profond, et tu te trouveras au fond de toi, par-delà toutes les couches de la civilisation». Amala Dianor

Amala Dianor est né à Dakar en 1976. Danseur hip hop, il est l’un des premiers à suivre une formation contemporaine à l’école du Centre national de danse contemporaine d’Angers. Il travaille ensuite en tant qu’interprète pour des chorégraphes aux univers très différents (hip hop, néo-classique et contemporain) tels que Régis Obadia, Abou Lagraa, Farid Berki, Françoise et Dominique Dupuy, Roland Petit et Emanuel Gat entre autres. Au cours de ces années, Amala construit son écriture : il passe d’une technique à une autre avec virtuosité, mais c’est la rencontre de ces mondes qui l’attire. En 2004, il crée le collectif C dans C avec Orin Camus et Chloé Hernandez, un savant mélange de genres. Il y chorégraphie (ou co-chorégraphie) et interprète plusieurs pièces, dont Tranches de vie (2005), Lun@Rêves (2006), ou Rareté (2008). En 2012, il créé la pièce Crossroads, récompensée par le Prix du Public et le deuxième Prix du Jury lors du concours R(e)connaissances. Cette même année, il fonde sa propre compagnie, la Compagie Amala Dianor à Angers. En 2013 il créé Parallèle un quatuor féminin qui sera présentée en première lors du Hip hop Tanz au Centre National de la Danse. L’année suivante il créé avec B Boy Junior le duo Extension, un prolongement de leur première rencontre sur scène à l’occasion des 20 ans du festival Suresnes Cité danses en 2012.

Man rec
un solo d'Amala Dianor
musiques : LEON
production : Compagnie Amala Dianor
coproduction : Centre national de danse contemporaine - Angers

 

ouverture studio jeudi 6 mars 2014 - 19:00
Grand studio Bodinier
Entrée libre sur réservation au 02 44 01 22 66 ou à Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.