FESTIVAL DANSE SOLO PDF Imprimer Envoyer

DU LUNDI 2 AU SAMEDI 7 FEVRIER | LE QUAI - ANGERS

A l'orée du XXème siècle, le solo apparaît conjointement à l'émergence de la danse moderne. Aux Etats-Unis et en Europe, dans un contexte souvent réformiste et révolutionnaire, le danseur soliste est l'interprète et l'auteur de sa danse, riche des forces vitales de l'individu mais en même temps traversé par les élans d'une société en mouvement.

« Le solo sort des théâtres, investit la nature ou les scènes de cabaret comme autant de lieux de sa monstration. Il devient dès lors l'une des figures emblématiques et singulières de la modernité en danse. Il marquera tout le siècle de ses apparitions successives, souvent empreintes d'une forte dimension politique ou idéologique.

Dans ce travail solitaire, le danseur est à la fois acteur et spectateur de lui-même, explorateur et créateur de sa propre matière gestuelle. Par ce dialogue de soi à soi, proche parfois du journal intime ou de l'autoportrait, il opère simultanément un rassemblement et un dessaisissement de sa personne. Hommage à une personnalité, jeu avec la musique ou un concept, mobilité induite par un objet ou un environnement scénique apparaissent parfois comme des « subterfuges » pour autoriser cet échange solitaire. » Claire Rousier. La danse en solo, une figure singulière de la modernité.

De très nombreux chorégraphes contemporains continuent encore à s'essayer à cette forme. Le Centre national de danse contemporaine - Angers et le THV - Saint-Barthélemy-d'Anjou souhaitent permettre au public d'appré­cier la diversité et la richesse du solo comme proposition spectaculaire. C'est pourquoi, ils invitent, dans leur programmation respective, des artistes de différents horizons à venir participer à ce temps fort durant une semaine où chacun, selon ses aspirations, peut venir voir un artiste ou s'immerger totalement dans cette thématique.

AU PROGRAMME

SOLI DITE | ÉCOLE SUPÉRIEURE DU CNDC
Du lundi 2 au samedi 7 février | Gratuit sur réservation au 02 44 01 22 66 ou Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.  
Lundi 2 et mercredi 4 février | 18h30 et 20h dans le Forum | (!) 19h dans le studio de création du CNDC
Sam. 7 février (!) 15h et 18h dans le Forum | 15h30 dans le studio de création du CNDC
Plus d'infos

SINGSPIELE | MAGUY MARIN, DAVID MAMBOUCH ET BENJAMIN LEBRETON
Lundi 2 février | 20h30 | T400 | 1h10
Plus d'infos

ARCHIVE | ARKADI ZAIDES
Mardi 3 février | 19h | T400
Plus d'infos

AFECTOS | ROCÍO MOLINA & ROSARIO « LA TREMENDITA »
Mardi 3 et mercredi 4 février | 20h30 | T900 | 1h15
Plus d'infos

JOSEPH | ALESSANDRO SCIARRONI
Jeudi 5 février | 19h | T400 | 30’
Plus d'infos

ICARE | CLAUDE BRUMACHON
Jeudi 5 février | 20h30 | T400 | 45’
Plus d'infos

PLEXUS, PIÈCE D’AURÉLIEN BORY POUR KAORI ITO
Vendredi 6 et samedi 7 février | 18h30 | T900 | 1h
Plus d'infos

STRATA.2 | MARIA DONATA D’URSO
Samedi 7 février | 16h30 | T400 | 50’
Plus d'infos

MAN REC - AMALA DIANOR | LES SOLI NOIRS - YVANN ALEXANDRE
Vendredi 6 février | 20h30 | THV - Saint-Barthélemy d'Anjou | Hors PASS SOLI - Billetterie du THV : 02 41 96 14 90
Lors de la soirée du vendredi 6 février, un bus gratuit sera mis à disposition des spectateurs afin d’assurer le trajet entre Le Quai et le THV.
Plus d'infos

Informations pratiques
Pass Soli
(hors soirée THV du 6 février)
Tarif spécial Abonné du Quai = Un Solo dans l’abonnement ouvre droit au tarif de 8 € pour tous les autres solos.
Formule Festival = 11 € la place à partir de 3 soli.

Billetterie : Le Quai - Forum des Arts Vivants | Tél. 02 41 22 20 20
Du mardi au vendredi de 13H00 à 19H00 et le samedi de 15H00 à 18H00

CNDC l Photo : Daniel Nagrin interprétant Man of Action par Marcus Blechman © The Daniel Nagrin Theatre, Film and Dance Foundation, Inc.

 
LES CCN ONT 30 ANS ! PDF Imprimer Envoyer

Versant chorégraphique de la décentralisation, les Centres chorégraphiques nationaux (CCN) sont nés grâce à l’élan formidable de la « nouvelle danse française », incarnée par de nombreux auteurs aux talents audacieux. Une politique volontariste et nécessaire pour la danse, impulsée par l’Etat en coordination avec les collectivités territoriales, a permis l’émergence de ces centres de création sur le territoire. Les missions des CCN se sont peu à peu élargies, et 30 ans plus tard ils représentent un maillon incontournable de la vitalité chorégraphique en France. Le réseau des 19 Centres chorégraphiques nationaux soutient aujourd’hui avec une fervente conviction un grand nombre de projets de chorégraphes « indépendants » ; il oeuvre au rayonnement de la danse sur le territoire national et international ; il permet au public, des enfants aux séniors, d’aiguiser son regard sur la danse ; il s’engage dans les questions de formation des interprètes ; il travaille l’en-commun, les spécificités et le partenariat ; il questionne la mémoire, les traces, et l’accessibilité des oeuvres à tous ; et, bien sûr, il produit et diffuse des spectacles.

À l’occasion de cet anniversaire, les 19 CCN ont imaginé un projet artistique et réflexif commun s’articulant autour de plusieurs rendez-vous, au cours de la saison 2014-2015.

Pour fêter cet anniversaire, les dix-neuf CCN vous convient à une soirée singulière et festive, sur la grande scène du Théâtre National de Chaillot. Les artistes invités composeront spécialement un « geste » de quelques minutes qu’ils danseront eux-mêmes ou qu’ils chorégraphieront pour d’autres, en solo, en duo ou à plusieurs ! L’occasion unique de rassembler lors d’une même soirée des chorégraphes emblématiques de la danse française.

Avec la participation de (sous réserve) :

Kader Attou, Joelle Bouvier, Claude Brumachon, Gigi Caciuleanu, Carolyn Carlson, Ivan Cavallari, Boris Charmatz, Maryse Delente, Didier Deschamps, Catherine Diverrès, Olivier Dubois, Emmanuelle Huynh, Héla Fattoumi, Jean-Claude Gallotta, Emio Greco, Pieter Scholten, Dominique Hervieu, Petter Jacobsson, Benjamin Lamarche, Daniel Larrieu, Thomas Lebrun, Brigitte Lefèvre, Joanne Leighton, Thierry Malandain, Mourad Merzouki, Mathilde Monnier, José Montalvo, Joseph Nadj, Yuval Pick, Marie-Claude Pietragalla, Angelin Preljocaj, François Raffinot, Hervé Robbe, Karine Saporta, Robert Swinston, Emmanuelle Vo-Dinh… et d’autres surprises.

Jeudi 19 février 2015 | 19h30 | Théâtre National de Chaillot (Paris)
Informations sur Théâtre National de Chaillot




Dans le cadre de l'action culturelle, la SACD soutient la création et la place des chorégraphes dans les institutions culturelles.

© Graphisme / Jean-Claude Chianale | Photos / © Arno Paul | Remerciements à Petter Jacobsson pour la conception, et aux danseurs du CCN - Ballet de Lorraine.
 
Ecole supérieure | Audition 2015-2017 PDF Imprimer Envoyer

L’École supérieure du CNDC propose une formation d’interprète chorégraphique sur deux ans. Elle permet d’obtenir le Diplôme national supérieur  professionnel du danseur associé à une Licence parcours Arts du spectacle/danse, Domaine Sciences sociales et humaines, Spécialités Droit, économie et gestion.

Les auditions pour la session 2015/2017 sont ouvertes.

Informations et formulaire d'inscription disponible sur ce lien.

 
Formation continue | Programme 2014-2015 PDF Imprimer Envoyer

formation continue

 

En 2014-2015, le Centre national de danse contemporaine - Angers propose une série de trois formations continues thématiques à destination des chorégraphes.

 

Conditions de participation

Formations réservées aux chorégraphes professionnels. La sélection des candidatures se fera sur dossier à adresser au CNDC (formulaire de renseignement téléchargeable ici dûment complété, CV, lettre de motivation et/ou audition). La validation de l’inscription sera faite au regard des pré-requis et en fonction des places disponibles.

Possibilité d'hébergement gratuit dans les appartements du CNDC d’Angers pour les personnes habitant en dehors de la région Pays de la Loire et qui en feraient la demande (dans la limite des places disponibles).


De l’idée à la conceptualisation. Formuler un projet chorégraphique

Comment aborder la réalisation d'un projet chorégraphique contemporain pertinent ? Comment passer du désir premier à l'idée et à sa conceptualisation ? Qu'est-ce que développer une pensée chorégraphique ? Comment reconnaître et construire ses propres spécificités stylistiques ? Et comment organiser le travail nécessaire au cheminement chorégraphique ?

Le CNDC propose un atelier dans lequel plusieurs intervenants se penchent sur les projets des stagiaires et mettent en évidence les liens psychologiques, philosophiques, dramaturgiques et techniques pouvant aider le chorégraphe à passer du surgissement du désir premier à la préparation du travail de création.

En questionnant les relations entre tous les éléments de départ des propositions de chaque stagiaire et à l’aide d’exemples pris dans les champs chorégraphique, plastique, cinématographique et théâtral contemporain autant que dans des textes littéraire, psychologique et philosophiques, l’atelier se propose de donner des outils aux stagiaires et de les aider à préparer leur projet personnel.


Véronique Fabbri / Armando Menicacci / Claude Rabant
20 - 22 nov 2014
5 - 7 déc 2014
42 heures
Tarification AFDAS 900 €
Tarification individuelle 360 €

 

Accumulation

L’art procède toujours par accumulation ou par réduction, disait l’historien de l’art Aloïs Riegl, au début du XXème siècle.

Dans un mouvement cyclique, l’accumulation, stratégie additionnelle des formes ou des éléments qui composent l’œuvre, réapparait de manière récurrente. Mais elle ne relève pas d’une procédure mathématique d’addition. Elle dissimule un processus à la fois de simplification, en réduisant le protocole créatif à la répétition d’un même geste, et de complexification, car, dans cette répétition, dans la diversité d’expressions, s’engage un changement de niveau, un déplacement des enjeux de l’art. Si l’on considère certains épisodes fondamentaux de l’accumulation dans l’histoire récente - une sorte de généalogie -, on ne peut que le constater : des assemblages dada aux procédures itératives de l’abstraction lyrique, du ready-made duchampien aux Combines de Rauschenberg, aux pièges des Nouveaux Réalistes, aux dispositions de Tony Cragg ; des stratégies musicales répétitives de Steve Reich et Philip Glass, aux chorégraphies de Trisha Brown et Anne Teresa de Keersmaeker. Ces stratégies font contrepoint à d’autres, en apparence divergentes, l’art cherchant le vide et l’invisible.

Dans cette trajectoire, le passage est accompli : « l’acte de percevoir est ce qui concerne l’art plus que la chose perçue », selon la célèbre formule de Douglas Huebler.

C’est dans le sillage de cette généalogie et à partir de ce renversement qu’apparaît aujourd’hui une nouvelle définition de l’accumulation, où la densité des formes ouvre vers l’intensité de l’expérience.

Le séminaire s’articule autour de cette généalogie, en se focalisant sur des parcours thématiques et des analyses d’oeuvres, historiques et contemporaines, situées dans différents champs disciplinaires (des arts plastiques à la musique, de l’architecture à la danse) – dans un mode vivant de discussion, de questionnement et d’atelier pratique croisant les recherches actuelles du chorégraphe Rachid Ouramdane, de l’historien d’art Emanuele Quinz et du compositeur Jean-Baptiste Julien.


Rachid Ouramdane / Jean-Baptiste Julien / Emmanuele Quinz
2 - 6 mars 2015
35 heures
Tarification AFDAS 760 €
Tarification individuelle 300 €

 

Création chorégraphique et arts numériques

Il est possible aujourd’hui, pour des projets de création, d’interagir simplement et de traiter des flux de vidéo, de l’image fixe, du texte, de la musique et de la lumière sur scène en temps réel à partir du geste dansé. Mais quelles sont les racines historiques, les raisons esthétiques, les nécessités sémantiques et les potentialités expressives de la convocation des autres arts sur scène ? L’atelier propose d’aborder ces questions avec Isadora 2.0, logiciel de traitement en temps réel de tous les médias. Unique en son genre, Isadora conjugue la simplicité d’usage intuitif à la puissance d’un système informatique dédié et pensé par un artiste pour des artistes.

Dans l’atelier, les chorégraphes stagiaires sont formés à l’utilisation d’Isadora. De nombreuses pistes de personnalisation de l’image, du son et de la vidéo sont étudiées à des fins expressives pour l’espace scénique.

 

Armando Menicacci
8 - 19 juin 2015
70 heures
Tarification AFDAS 760 €
Tarification individuelle 300 €

Contact
Christian Cheyrouse | T +33 2 44 01 22 76
Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
 

Flash CNDC

  • Festival Danse Solo

    Du 2 au 7 février 2015
    Informations

  • Taxe d'apprentissage

    Soutenez les artistes de demain !
    Informations

  • Ecole supérieure du CNDC
    Session 2015-2017

    Les inscriptions pour les auditions sont ouvertes.
    Informations

Recherchez dans le site