Ouverture publique | Cie Osteorock PDF Imprimer Envoyer

VIEUX

À l'origine de ce projet, l'émotion de laisser un parent dans sa dernière maison. L'impression laissée par tous ces personnages qui y remplissent le salon.

Certains jouent aux vieux rapidement, d'autres jouent aux jeunes pour toujours, à petits pas ordinaires ou à grandes enjambées, tous traversent le temps avant de percer le mystère de l'ailleurs. Créer une danse, une pièce inspirée de ces petits moments ordinaires, ces petits riens, grands vides, sauts dans le temps, vertiges qui rythment les jours et les nuits de nos (dernières) maisons.
« Vieillir est une aventure. Aventure inédite pour chacun d'entre nous car, s'il est habituel de parler de la vieillesse comme du temps de l'expérience, aucun vieux n'a l'expérience du vieillir qui se découvre à lui chaque jour et l'oblige à défricher, innover... Vieillir est une chance qui n'est pas donnée à tous, car celui qui ne vieillit pas meurt. » (Bernadette Puijalon, anthropologue, Vieillir est une aventure).

jeudi 2 avril | 19:00
Studio des Abattoirs | 56, bd du Doyenné - Angers
Renseignements et réservation au 02 44 01 22 66 ou à Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Photo © Jef Rabillon

 
Pierre Bolo | Amala Dianor | Mickaël Le Mer PDF Imprimer Envoyer

OVERFLOW - CLIN D'ŒIL DU TEMPS


Il y a quinze ans, le CNDC d'Angers présentait un plateau hip hop créé avec des danseurs amateurs, chorégra­phié par Gabin Nuissier et assisté de Yasmine Rahmani. Trois jeunes danseurs, Pierre Bolo, Amala Dianor et Mickaël Le Mer faisaient alors partie du projet ; ils sont devenus aujourd'hui des professionnels reconnus sur la scène des danses urbaines...

…Ils souhaitent à leur tour transmettre cette expérience et faire partager les enseignements de leur carrière à la nouvelle génération de danseurs du territoire. Ce projet de création en danses urbaines hip hop, Clin dœil du Temps, offre à de jeunes professionnels et danseurs amateurs de la région des Pays de la Loire l’opportunité de participer à la création d’une chorégraphie cosignée par les trois chorégraphes.
Leurs démarches artistiques s’inscrivent dans le champ du hip hop et au croisement d’autres disciplines. Chacun propose une approche singulière de l’art chorégraphique et ouvre des horizons nouveaux pour les danseurs avec lesquels ils travaillent. Ils sont tous trois de la génération qui a connu le développement du hip hop en France et qui a observé ou participé à ses mutations. Ils ont dépassé le cadre de la performance, du show, et chorégraphié des pièces qui s’inscrivent dans les programmations de saisons théâtrales. Une pépinière d’artistes !

Distribution Chorégraphie Pierre Bolo, Amala Dianor, Mickaël Le Mer | Interprétation jeunes artistes amateurs (distribution en cours) | Production Cie Amala Dianor | Coproduction Cie Chute libre, Cie S’Poart, CNDC - Angers, Lieu Unique Nantes.

Vendredi 24 Avril à 20:30
T900 | Le Quai - Angers

Photo © Tom Klefstad

 
Les Écritures du mouvement PDF Imprimer Envoyer

La danse s’écrit, la danse se note.

Quelle étonnante affirmation ! Peu de gens savent en effet que cet art s’est doté tout au long de son histoire de nombreux systèmes d’écriture. Mais peut-on vraiment noter une danse ? Difficile à imaginer alors qu’il semble évident que l’on puisse écrire une langue et lire une musique grâce à une partition. Les gestes paraissent insaisissables, comme s’ils conservaient leurs secrets pour ceux-là mêmes qui le produisent.

Pourtant, depuis le XVe siècle, plus d’une centaine de systèmes de notation du mouvement ont vu le jour. De cette histoire, l’exposition présente les temps forts et les figures marquantes. Chaque système témoigne en effet d’une façon singulière de comprendre le mouvement, marquée par le contexte historique et l’imaginaire culturel de la société dans laquelle il apparaît. Ces « écritures du mouvement » qui précèdent, traversent et prolongent le travail chorégraphique nous invitent à de multiples parcours au sein des processus de création des oeuvres.

Cet événement est l’occasion de présenter, sous la forme de reproductions, une centaine de documents liés à la notation du mouvement, dont certains issus du fonds Francine Lancelot et du fonds Albrecht Knust de la médiathèque du CND.

Du 9 mars au 3 avril | Forum du Quai | Entrée libre
Une exposition itinérante produite par le Centre national de la danse

 
Formation continue | Programme 2014-2015 PDF Imprimer Envoyer

formation continue

 

En 2014-2015, le Centre national de danse contemporaine - Angers propose une série de trois formations continues thématiques à destination des chorégraphes.

 

Conditions de participation

Formations réservées aux chorégraphes professionnels. La sélection des candidatures se fera sur dossier à adresser au CNDC (formulaire de renseignement téléchargeable ici dûment complété, CV, lettre de motivation et/ou audition). La validation de l’inscription sera faite au regard des pré-requis et en fonction des places disponibles.

Possibilité d'hébergement gratuit dans les appartements du CNDC d’Angers pour les personnes habitant en dehors de la région Pays de la Loire et qui en feraient la demande (dans la limite des places disponibles).


De l’idée à la conceptualisation. Formuler un projet chorégraphique

Comment aborder la réalisation d'un projet chorégraphique contemporain pertinent ? Comment passer du désir premier à l'idée et à sa conceptualisation ? Qu'est-ce que développer une pensée chorégraphique ? Comment reconnaître et construire ses propres spécificités stylistiques ? Et comment organiser le travail nécessaire au cheminement chorégraphique ?

Le CNDC propose un atelier dans lequel plusieurs intervenants se penchent sur les projets des stagiaires et mettent en évidence les liens psychologiques, philosophiques, dramaturgiques et techniques pouvant aider le chorégraphe à passer du surgissement du désir premier à la préparation du travail de création.

En questionnant les relations entre tous les éléments de départ des propositions de chaque stagiaire et à l’aide d’exemples pris dans les champs chorégraphique, plastique, cinématographique et théâtral contemporain autant que dans des textes littéraire, psychologique et philosophiques, l’atelier se propose de donner des outils aux stagiaires et de les aider à préparer leur projet personnel.


Véronique Fabbri / Armando Menicacci / Claude Rabant
20 - 22 nov 2014
5 - 7 déc 2014
42 heures
Tarification AFDAS 900 €
Tarification individuelle 360 €

 

Accumulation /!\ FORMATION ANNULÉE /!\

L’art procède toujours par accumulation ou par réduction, disait l’historien de l’art Aloïs Riegl, au début du XXème siècle.

Dans un mouvement cyclique, l’accumulation, stratégie additionnelle des formes ou des éléments qui composent l’œuvre, réapparait de manière récurrente. Mais elle ne relève pas d’une procédure mathématique d’addition. Elle dissimule un processus à la fois de simplification, en réduisant le protocole créatif à la répétition d’un même geste, et de complexification, car, dans cette répétition, dans la diversité d’expressions, s’engage un changement de niveau, un déplacement des enjeux de l’art. Si l’on considère certains épisodes fondamentaux de l’accumulation dans l’histoire récente - une sorte de généalogie -, on ne peut que le constater : des assemblages dada aux procédures itératives de l’abstraction lyrique, du ready-made duchampien aux Combines de Rauschenberg, aux pièges des Nouveaux Réalistes, aux dispositions de Tony Cragg ; des stratégies musicales répétitives de Steve Reich et Philip Glass, aux chorégraphies de Trisha Brown et Anne Teresa de Keersmaeker. Ces stratégies font contrepoint à d’autres, en apparence divergentes, l’art cherchant le vide et l’invisible.

Dans cette trajectoire, le passage est accompli : « l’acte de percevoir est ce qui concerne l’art plus que la chose perçue », selon la célèbre formule de Douglas Huebler.

C’est dans le sillage de cette généalogie et à partir de ce renversement qu’apparaît aujourd’hui une nouvelle définition de l’accumulation, où la densité des formes ouvre vers l’intensité de l’expérience.

Le séminaire s’articule autour de cette généalogie, en se focalisant sur des parcours thématiques et des analyses d’oeuvres, historiques et contemporaines, situées dans différents champs disciplinaires (des arts plastiques à la musique, de l’architecture à la danse) – dans un mode vivant de discussion, de questionnement et d’atelier pratique croisant les recherches actuelles du chorégraphe Rachid Ouramdane, de l’historien d’art Emanuele Quinz et du compositeur Jean-Baptiste Julien.


Rachid Ouramdane / Jean-Baptiste Julien / Emmanuele Quinz
2 - 6 mars 2015
35 heures
Tarification AFDAS 760 €
Tarification individuelle 300 €

 

Création chorégraphique et arts numériques

Il est possible aujourd’hui, pour des projets de création, d’interagir simplement et de traiter des flux de vidéo, de l’image fixe, du texte, de la musique et de la lumière sur scène en temps réel à partir du geste dansé. Mais quelles sont les racines historiques, les raisons esthétiques, les nécessités sémantiques et les potentialités expressives de la convocation des autres arts sur scène ? L’atelier propose d’aborder ces questions avec Isadora 2.0, logiciel de traitement en temps réel de tous les médias. Unique en son genre, Isadora conjugue la simplicité d’usage intuitif à la puissance d’un système informatique dédié et pensé par un artiste pour des artistes.

Dans l’atelier, les chorégraphes stagiaires sont formés à l’utilisation d’Isadora. De nombreuses pistes de personnalisation de l’image, du son et de la vidéo sont étudiées à des fins expressives pour l’espace scénique.

 

Armando Menicacci
8 - 19 juin 2015
70 heures
Tarification AFDAS 760 €
Tarification individuelle 300 €

Contact
Christian Cheyrouse | T +33 2 44 01 22 76
Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
 

Flash CNDC

  • EXPOSITION
    Les écritures du mouvement

    du 9 mars au 3 avril
    Informations

  • Taxe d'apprentissage

    Soutenez les artistes de demain !
    Informations

  • Ecole supérieure du CNDC
    Session 2015-2017

    Les inscriptions pour les auditions sont ouvertes.
    Informations

Recherchez dans le site