Marion Ballester | Merce Cunningham | Jean-Claude Gallotta | Alwin Nikolais | Robert Swinston

AU REVOIR ET A BIENTOT


Deux ans d'études pour devenir danseur, c'est court et c'est long !

Comme un point d'orgue à leur formation, et une entrée dans la vie professionnelle, les étudiants de l'Ecole supérieure du CNDC se produisent sur le grand plateau du Quai pour faire partager au public les moments forts de leur parcours.
Une occasion pour les Angevins de découvrir cette pépinière d'artistes, de mesurer les progrès accomplis et de venir encourager ces jeunes danseurs. Une opportunité également de voir ou de revoir des oeuvres d'artistes majeurs de la modernité en danse comme Merce Cunningham ou Alwin Nikolais, et d'apprécier des créations spécialement concoctées pour ces nouveaux talents dont la fougue, l'engagement et l'énergie sont à la mesure de leur désir d'être danseur.

 

EVENT
Corégraphie Merce Cunningham
Arrangement et mise en scène Robert Swinston
Transmission Robert Swinston, Jennifer Goggans
Avec l'aimable autorisation du Merce Cunningham Trust

THE HOP, extrait de Mechanical Organ
Chorégraphie et musique Alwin Nikolaïs
Transmission Alberto Del Saz
Avec l'aimable autorisation de la Nikolaïs / Louis Foundation For Dance

44 DUOS POUR VIOLON
Chorégraphie Marion Ballester

BLIK
Chorégraphie Jean-Claude Gallotta
Dramaturgie Claude-Henri Buffard
Musique Strigall
Transmission Jean-Claude Gallotta, Mathilde Altaraz

SHADOWPLAY
Chorégraphie Robert Swinston
Musique Annie Ebrel et Wolfgang Bley-Borkowski

DISTRIBUTION ETUDIANTS DE L'ECOLE SUPERIEURE DU CENTRE NATIONAL DE DANSE CONTEMPORAINE – ANGERS : LOLA ATGER, THOMAS BALLEVRE, SEVE BERNARD, MOURAD BOUAYAD, KARINE DAHOUINDJI, SANDIE DON­ZICA, HAMDI DRIDI, EMMA DUFIEF, LAURA DUFOUR, HELENE EHKIRCH, ALEXIS GUEYE, NEJMA LARICHI, FUXI LI, NICOLAS MAYORGA RAMIREZ, BRENNA MOSSER, ELISE ONDET, EVA RAUCH, GUEDALIA REYRAUD, LAURE-ANNE SEGERS, CAPUCINE WAÏSS.

 

Mercredi 24 juin à 19:30
T900 | Le Quai - Angers
120'

photo : © Arnaud Hie - CNDC


 
Formation continue | Programme 14-15

formation continue

 

En 2014-2015, le Centre national de danse contemporaine - Angers propose une série de trois formations continues thématiques à destination des chorégraphes.

 

Conditions de participation

Formations réservées aux chorégraphes professionnels. La sélection des candidatures se fera sur dossier à adresser au CNDC (formulaire de renseignement téléchargeable ici dûment complété, CV, lettre de motivation et/ou audition). La validation de l’inscription sera faite au regard des pré-requis et en fonction des places disponibles.

Possibilité d'hébergement gratuit dans les appartements du CNDC d’Angers pour les personnes habitant en dehors de la région Pays de la Loire et qui en feraient la demande (dans la limite des places disponibles).


De l’idée à la conceptualisation. Formuler un projet chorégraphique

Comment aborder la réalisation d'un projet chorégraphique contemporain pertinent ? Comment passer du désir premier à l'idée et à sa conceptualisation ? Qu'est-ce que développer une pensée chorégraphique ? Comment reconnaître et construire ses propres spécificités stylistiques ? Et comment organiser le travail nécessaire au cheminement chorégraphique ?

Le CNDC propose un atelier dans lequel plusieurs intervenants se penchent sur les projets des stagiaires et mettent en évidence les liens psychologiques, philosophiques, dramaturgiques et techniques pouvant aider le chorégraphe à passer du surgissement du désir premier à la préparation du travail de création.

En questionnant les relations entre tous les éléments de départ des propositions de chaque stagiaire et à l’aide d’exemples pris dans les champs chorégraphique, plastique, cinématographique et théâtral contemporain autant que dans des textes littéraire, psychologique et philosophiques, l’atelier se propose de donner des outils aux stagiaires et de les aider à préparer leur projet personnel.


Véronique Fabbri / Armando Menicacci / Claude Rabant
20 - 22 nov 2014
5 - 7 déc 2014
42 heures
Tarification AFDAS 900 €
Tarification individuelle 360 €

 

Accumulation /!\ FORMATION ANNULÉE /!\

L’art procède toujours par accumulation ou par réduction, disait l’historien de l’art Aloïs Riegl, au début du XXème siècle.

Dans un mouvement cyclique, l’accumulation, stratégie additionnelle des formes ou des éléments qui composent l’œuvre, réapparait de manière récurrente. Mais elle ne relève pas d’une procédure mathématique d’addition. Elle dissimule un processus à la fois de simplification, en réduisant le protocole créatif à la répétition d’un même geste, et de complexification, car, dans cette répétition, dans la diversité d’expressions, s’engage un changement de niveau, un déplacement des enjeux de l’art. Si l’on considère certains épisodes fondamentaux de l’accumulation dans l’histoire récente - une sorte de généalogie -, on ne peut que le constater : des assemblages dada aux procédures itératives de l’abstraction lyrique, du ready-made duchampien aux Combines de Rauschenberg, aux pièges des Nouveaux Réalistes, aux dispositions de Tony Cragg ; des stratégies musicales répétitives de Steve Reich et Philip Glass, aux chorégraphies de Trisha Brown et Anne Teresa de Keersmaeker. Ces stratégies font contrepoint à d’autres, en apparence divergentes, l’art cherchant le vide et l’invisible.

Dans cette trajectoire, le passage est accompli : « l’acte de percevoir est ce qui concerne l’art plus que la chose perçue », selon la célèbre formule de Douglas Huebler.

C’est dans le sillage de cette généalogie et à partir de ce renversement qu’apparaît aujourd’hui une nouvelle définition de l’accumulation, où la densité des formes ouvre vers l’intensité de l’expérience.

Le séminaire s’articule autour de cette généalogie, en se focalisant sur des parcours thématiques et des analyses d’oeuvres, historiques et contemporaines, situées dans différents champs disciplinaires (des arts plastiques à la musique, de l’architecture à la danse) – dans un mode vivant de discussion, de questionnement et d’atelier pratique croisant les recherches actuelles du chorégraphe Rachid Ouramdane, de l’historien d’art Emanuele Quinz et du compositeur Jean-Baptiste Julien.


Rachid Ouramdane / Jean-Baptiste Julien / Emmanuele Quinz
2 - 6 mars 2015
35 heures
Tarification AFDAS 760 €
Tarification individuelle 300 €

 

Création chorégraphique et arts numériques

Il est possible aujourd’hui, pour des projets de création, d’interagir simplement et de traiter des flux de vidéo, de l’image fixe, du texte, de la musique et de la lumière sur scène en temps réel à partir du geste dansé. Mais quelles sont les racines historiques, les raisons esthétiques, les nécessités sémantiques et les potentialités expressives de la convocation des autres arts sur scène ? L’atelier propose d’aborder ces questions avec Isadora 2.0, logiciel de traitement en temps réel de tous les médias. Unique en son genre, Isadora conjugue la simplicité d’usage intuitif à la puissance d’un système informatique dédié et pensé par un artiste pour des artistes.

Dans l’atelier, les chorégraphes stagiaires sont formés à l’utilisation d’Isadora. De nombreuses pistes de personnalisation de l’image, du son et de la vidéo sont étudiées à des fins expressives pour l’espace scénique.

 

Armando Menicacci
8 - 19 juin 2015
70 heures
Tarification AFDAS 760 €
Tarification individuelle 300 €

Contact
Christian Cheyrouse | T +33 2 44 01 22 76
Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
 

Flash CNDC

  • Taxe d'apprentissage

    Soutenez les artistes de demain !
    Informations

Recherchez dans le site